Île de la Réunion- Légumes d’antan. Le MOUROUNGUE.

  • Nom Scientifique : Moringa oleifera Lam
  • Famille botanique : Moringacées
  • Taille : 5 à 6 mètres de haut
  • Utilisation : Légumes frais, huile, en poudre, feuille séchée, décoction…
  • Propriété médicinale : Anti-inflammatoire, antibiotique, vermifuge, antispasmodique

Le mouroungue également appelé arbre de vie. alors pourquoi arbre de vie? Car le mouroungue peut nourrir, soigner peut aider à purifier l’eau, le moringa a une quantité de propriété extraordinaire. Ne serait-ce que les feuilles par exemple. Ces dernières peuvent soigner l’hypertension ou bien nettoyer les plaies. C’est un arbre qui mériterait une attention plus importante….

Description du Mouroungue

Ce petit arbre, à l’écorce grise ou blanchâtre, peut atteindre 10 mètres de haut. Les fleurs blanches regroupées en grappe donnent de fruits ressemblant à de grands haricots verts droits et côtelés mesurants 10 à 50 centimètres de long. Ces fruits appelés “Bâton mouroungue” ou “bâton tambour” s’ouvrent spontanément à maturité et libèrent de nombreuses graines globuleuses portant de petites ailes.

Culture et Utilisation du Mouroungue

L’espèce Moringa oleifera a été introduite dans toutes les régions tropicales et subtropicales notamment à l’île de la Réunion au débute de la colonisation. On la rencontre à l’état sauvage dans certains jardins créoles de basse altitude. Elle est indigène au nord de l’inde et au Pakistan.

Le Mouroungue se multiplie par semis ou par bouturage de rameaux au cours de la saison des pluies. La floraison ne débute que 2 ans après le semis et les fruits produits sont de moins bonne qualité que ceux obtenus par bouturage après 6 à 12 mois. Le Mouroungue nécessite peu de soins, sauf pour l’arrosage. L’arbuste reste toutefois tolérant à la sécheresse.

C’est un des végétaux les plus utiles dans de nombreuses régions tropicale. Toutes les parties de la plante ont des usages médicinaux et alimentaires traditionnels. En Afrique de l’ouest, l’usage de poudre de feuilles dans l’alimentation des enfants et des femmes enceintes est préconisé pour lutter contre la malnutrition. A La Réunion, les feuilles  ou “bredes médaille” sont mangées cuites, en salade, en soupe ou dans des sauces ; quant aux jeunes fruits, tendre et fibreux, ils se cuisinent comme des haricots verts une fois débarrassés de leur filandre. Dans d’autres pays, les fruits plus âgés, sont utilisé dans les sauces et les fleurs sont consommées comme légumes, en sauce ou en infusion. Les racines peuvent êtres utilisées comme condiment. Les graines sont frites ou ajoutées aux sauces pour leur saveur amère. Les graines entières ou pilées sont utilisées pour purifier l’eau dans certains pays. 

En effet elles contiennent des huiles qui coagulent les impuretés et détruisent les bactéries. L’huile des graines (dites “de ben”) s’emploie en cuisine en coiffure, en parfumerie et comme lubrifiant. Ce sont surtout les grands-parents qui cuisinent encore le « bâton Moroung« . C’est excellent en bouillon, avec un peu de bringelle (aubergine), de pommes de terre ou lentilles.

Pour plus d’information sur cet arbre un peu magique c’est par ici  Tout savoir sur le Moringa

© Destination974 | Blog Randonnées à La Réunion pour famille
Arbre Moringa
© Destination974 | Blog Randonnées à La Réunion pour famille
© Destination974 | Blog Randonnées à La Réunion pour famille
Arbre Moringa
© Destination974 | Blog Randonnées à La Réunion pour famille
© Destination974 | Blog Randonnées à La Réunion pour famille
Graines de mouroungue
© Destination974 | Blog Randonnées à La Réunion pour famille
© Destination974 | Blog Randonnées à La Réunion pour famille
Graines de Moringa
© Destination974 | Blog Randonnées à La Réunion pour famille

Sébastien